Qui suis-je

ITALIANO               ESPAÑOL               ANGLAIS

***

vicente-romero-redondo-1956-spanish-figurative-painter-tuttart-1
© Vicente Romero Redondo / all rights reserved

Je m’appelle Maria Amata Di Lorenzo. Je suis l’auteure de plusieurs romans et de sujets pour le théâtre et le cinéma. J’ai également publié des essais et des poèmes. Je m’intéresse particulièrement à la spiritualité et aux thèmes tels que la croissance personnelle, la guérison esprit-corps et la pensée créatrice, que j’ai expérimentées et que j’expérimente en première personne dans ma vie de chaque jour.

Mes loisirs: j’adore plonger dans la nature, loin de la vie frénétique et compétitive des grandes villes.

J’aime la mer, ses espaces immenses, ses silences. Je régénère toutes mes fibres et, pour cela, je puis dire que j’ai trouvé mon habitat naturel à Venise, où j’ai emménagé en Octobre 2014.

J’ai publié bien des livres et écrit bien d’histoires, mais ce que j’aime davantage c’est aider les autres à être plus heureux en découvrant et en valorisant leur potentiel spirituel et créateur.

C’est également pour cela que j’ai créé mon blog. Le monde de Maria Amata est ma maison numérique. Un lieu où se raconter et rencontrer les autres, où ‘se mettre en jeu’ et partager des émotions, des peurs, des rêves. Un laboratoire d’écriture personnelle et de connaissance de soi, que j’imagine comme un endroit confortable et plein de lumière, comme un coin de maison bien éclairé et chaud…

J’ai ouvert ma maison-blog pour bâtir des ponts d’amitié. Je crois au dialogue et au partage. Je crois à la culture de la rencontre, selon l’idée que “quiconque a quelque chose de bon à donner et quiconque peut recevoir quelque chose en échange” (Jorge M. Bergoglio).

lushpin-an-evening-in-venice
© Evgeny Lushpin, An Evening in Venice / all rights reserved

*

Quoi encore?

J’aime la musique, les échecs et la bonne cuisine. Je m’amuse en expérimentant de nouvelles recettes et, pendant que je suis en train de préparer des plats, j’ai toujours beaucoup d’idées d’écriture; c’est pour cela que j’ai toujours un carnet sur moi pendant que je m’affaire aux fourneaux.

J’écris depuis plusieurs années et je cultive ma vocation littéraire comme une recherche intérieure, comme une dimension éthique, spirituelle, proche des instances les plus profondes de mon âme et non des logiques commerciales du monde éditorial. Pour moi l’écriture est le moment de liberté maximale, le bonheur à l’état pur. C’est ma dimension naturelle où je me sens totalement en syntonie avec moi-même et le monde. Toute la vie est un chemin vers nous-mêmes ; pour moi, l’écriture représente la route du retour.

J’habite à Venise par une erreur du hasard et je porte dans mon cœur ma ville, Rome. Souvent, en me présentant, je dis de moi-même que je suis une ouvrière spécialisée dans l’entretien de têtes rêveuses… vous découvrirez le reste un peu à la fois en naviguant dans mon blog 🙂

***

599015_238199792949673_1941968596_n

*

Pourquoi j’écris

La vie se vit ou s’écrit? Luigi Pirandello se le demandait, pour répondre ensuite: «Je ne l’ai jamais vécue, si ce n’est en écrivant…».

Moi aussi, je me le suis demandé plusieurs fois ces dernières années, et je n’ai jamais su, je ne sais répondre si ce n’est qu’un jour, en naissant j’ai reçu un don, par moments attrayant comme l’étoile la plus claire du ciel, à d’autres lourd comme le fardeau de la nuit la plus noire.

Mais c’est l’empreinte d’un destin, le mien, qui fait en sorte que j’écris comme les enfants répètent leur petite chanson le soir, à voix basse et les poings serrés, pour conjurer l’obscurité qui approche.

Alors je prends ma plume ou ma ‘souris’ et j’écris ce que je ne saurais dire à personne.

Maria Amata Di Lorenzo

***

1452186_416390305130620_1451445999_n-2

MARIA AMATA DI LORENZO

Écrivaine, enseignante et thérapeute spécialisée en conseil psychologique,  Maria Amata Di Lorenzo écrit des articles sur la spiritualité, le bien-être et la croissance personnelle; elle tient des conférences, des séminaires et des cours inspirés aux principes du self-help, de la pensée créatrice et de la guérison esprit-corps. Elle a publié des romans, des recueils de poèmes et des essais littéraires et spirituels traduits en plusieurs langues.

Après des études classiques, elle a obtenu sa licence en Lettres Modernes à l’Université d’Urbino, avec un mémoire à caractère psychanalytique sur Giacomo Leopardi. Ensuite elle a fréquenté l’Ecole de Journalisme dans la même université et, à la fin de ses études, elle a commencé à travailler comme journaliste pour le quotidien “Il Tempo”, ensuite pour RAI (Radio TV Italienne) et pour d’autres ‘titres’ italiens.

En 2005 elle a fondé le magazine culturel en ligne “In Purissimo Azzurro” qu’elle a dirigé pendant dix ans, puis en 2009 elle a créé, s’en occupant ensuite jusqu’à 2015, le lit-blog Flannery, dédié aux femmes qui écrivent.

Experte de copywriting, écriture créatrice et internet marketing, elle a travaillé comme consultante éditoriale (évaluation de manuscrits et édition professionnelle) et elle a tenu des cours d’écriture en ligne. Une fois quadragénaire, elle a décidé de reprendre ses études en suivant sa passion pour la psychologie et la médecine naturelle, une double passion qu’elle partage actuellement avec la pratique de l’écriture.

Au fil des ans, elle a publié une vingtaine de livres, dont plusieurs ont été traduits en différentes langues (anglais, portugais,  espagnol, polonais, turc, tchèque et slovène  jusqu’à présent). Sa nouvelle œuvre éditoriale sort ces jours-ci: Teresa di Calcutta – Il romanzo di un’anima. Parmi ses oeuvres, le roman Non lasciarmi andare via, très apprécié par ses lecteurs, Nome in codice Teresina – Il romanzo di Teresa di Lisieux, l’essai littéraire La luce e il grido. Introduzione alla poesia di Elio Fiore, consacré à l’un des poètes italiens de la seconde moitié du XXème siècle les plus expressifs, ainsi que les recueils de vers Il tempo che oggi ti dorme nel cuore et In cammino senza lasciare la casa (Poesie 1980-2015). On peut trouver ses livres sur Amazon aussi bien en format e-book que sur papier.

Romaine, avec des ascendants dans le Trentin  et les Abruzzes, Maria Amata Di Lorenzo vit actuellement à Venise.

***

Suivez l’écrivaine Maria Amata Di Lorenzo sur les réseaux sociaux

***

Facebook

Twitter

Linkedin

Google +

***

Publicités